Le Graal selon... Association Strobinet

Lorsque Eve s'éveilla au jardin d'Eden, elle vit Adam étendu près d'elle, encore endormi.

La plaie de la poitrine du premier homme saignait encore : Dieu en avait tiré la côte dont était issue sa compagne.

Eve confectionna une coupe avec une poignée de glaise du jardin d'Eden, la même que Dieu avait utilisée pour façonner Adam.

Eve recueillit le sang d'Adam dans cette coupe. La glaise but le sang et la blessure se ferma.

Cette coupe est celle du Graal.

Elle est toujours associée avec le sang et la plaie, douleur du monde dont elle est le remède.

Eve l'utilisa tous les jours et l'emporta lorsqu'ils quittèrent le jardin d'Eden.

La Coupe se brisa en sept morceaux qui furent dispersés sur la terre.

Au cours des âges, les morceaux se ressoudèrent et la Coupe servit de nouveau

Jésus l'avait, il s'en servit aux noces de Cana, pour changer l'eau en vin, ainsi qu'à son dernier repas avec ses disciples.

C'est dans cette même Coupe que Joseph d'Arimathie recueillit le sang de Jésus blessé d'un coup de lance pendant son agonie.

Joseph d'Arimathie, fuyant les persécutions, arriva au bord du grand océan qu'il traversa avec toute sa famille sur sa chemise étendue sur l'eau en guise de navire. Il aborda une côte.

C'est ainsi que le Graal arriva en Bretagne.

Mal reçus, Joseph et ses descendants s'enfermèrent dans le Château Aventureux dont l'un des gardiens fut le Roi Blessé. Il saignait d'une blessure à la cuisse, due à sa curiosité impie, et dont il ne pouvait ni guérir ni mourir, depuis des siècles.

L'Enchanteur Merlin, bien que fils d'une vierge et du Diable, était créature de Dieu et tout entier à son service. Il prit en main, avant même sa naissance, la destinée d'Arthur, roi de Logres. Il en fit le meilleur chevalier du monde, capable de retrouver le Graal dont l'absence causait le malheur des hommes.

Arrivé à l'âge adulte, Arthur, selon les desseins de Merlin, créa la Table Ronde où prirent place les meilleurs chevaliers de Bretagne, suscitant ainsi l'émulation pour faire surgir le meilleur des meilleurs qui devrait découvrir le saint Graal.

source: Le Saint Graal (Claude Devries)

retour l'index