Le Graal selon... Cathares

L'Occitanie possède une légende selon laquelle Adam, premier homme, aurait légué une coupe de bois. Celle-ci, réalisée de ses mains, constituerait l'ensemble du patrimoine d'Adam. Elle aurait été transmise de père en fils jusqu'à Noé, puis à Jésus, qui l'aurait utilisé lors de la Cène.

Le moyen-âge va développer le mythe du Graal, sous l'impulsion de Saint-Bernard et des romans qui s'y rattachent : le Conte del Graal de Chrétien de Troyes, Parzival de Wolfram von Eschenbach en sont les témoins les plus importants. Ces contes et légendes ont été bâties sur un héritage celtique permettant ainsi au christianisme de réutiliser les anciennes croyances pour son propre compte.

Bien qu'aucun lien solide ne permette de relier la légende du Graal au catharisme, le livre d'Otto Rahn Croisade contre le Graal (réédité en 1933) se présente aujourd'hui comme l'origine du mythe de Montségur, château du Graal.

source: Le glossaire du catharisme (Philippe Contal)

retour l'index